... elle qui en a eu bien peu. Pour l'avoir perdue trop tôt, je n'en ai pas moins gardé le souvenir de ses gestes dans le quotidien, entièrement voués au bien-être de sa famille. J'aime me souvenir d'elle dans ces gestes-là, qui m'ont tant appris, sans mots inutiles, ces mêmes gestes que, parfois, je perpétue pour le bonheur de ceux qui m'entourent. Tout simplement.
Bienvenue chez moi, à vous, explorateurs du net.
Ici tout est souvent improvisé, un peu sens dessus dessous, un peu comme dans mon esprit, ma maison, ma vie, ma devise étant "pas de regrets de ce qui n'a pas été, heureux de ce qui est, et toujours curieux de ce qui sera", et ma seule constante étant le plaisir des mots jusque dans les maux.
COPYRIGHT : Attention, certains des textes et images de ce blog sont publiés dans des magazines. De même que tous ceux publiés ici, ils sont ma création personnelle, donc protégés par le droit d'auteur. Toute utilisation partielle ou intégrale est interdite sans mon autorisation, la demander à cette adresse électronique : colibri.blogs@orange.fr
Ce blog a été ouvert au public le 1er mai 2011 -

TRADUCTEUR - TRANSLATOR

Membres

jeudi 16 juin 2011

une petite recette presque sauvage

boulettes calamar-consoude
... si ça vous tente, c'est ICI ! Bon appétit !
Cela étant, si vous n'avez pas de consoude dans votre jardin (c'est une plante couramment cultivée maintenant dans les potagers depuis qu'on l'a réhabilitée) ou sous la main, on peut la remplacer par n'importe quelle plante aromatique, l'aneth convenant parfaitement à cette recette, son association avec tout poisson étant toujours des plus heureuse(s). La coriandre et la menthe aussi font un mariage idéal avec ce cétacé.
J'adore le calamar. Pour vaincre la réticence de beaucoup devant soi-disant sa texture caoutchouteuse (il faut reconnaître que sa cuisson est assez délicate : pas assez cuit il est trop croquant ou dur, trop cuit il devient élastique...), j'en fais souvent des boulettes, avec un hachis plus ou moins gros, parfois même très très fin, ainsi il passe très bien car on a le goût sans avoir à craindre une texture désagréable en cas de degré de cuisson imparfait. Pour ma part, lorsque je fais des boulettes (si, si, cela m'arrive !!!), je préfère un hachis gros car j'aime bien garder de la "mâche" aux aliments.
  
 Ça y est, vous avez vu, j'ai appris à faire des billets très très courts !!!

6 commentaires:

denis a dit…

Oh la la, je reviens de deux mois de voyage éreintant, et tu me balades encore de blog en blog. Billet court ?... Tricheuse ! J'aimais bien Cuisine(s) et dépendance(s) pour ses digressions...

Enitram a dit…

Là tu m'étonnes, faire des billets courts???
J'adore les calamars, en boulettes, pourquoi pas!
Les feuilles de ma consoude sont beaucoup plus sombres???
Bon week-end!

nelson a dit…

Formidable, ça change des sempiternels beignets ! Mais je me souviens avoir déjà lu ces recettes sur ton autre blog, dont je suis un lecteur assidu même si je ne commente pas toujours ! Salut Colibri !

totirakapon a dit…

Excellente idée de préparer les calamars de cette façon !

Babeth59 a dit…

MrD n'apprécie pas trop le calamar... Il dit que c'est la sauce qui lui donne du gout... il faudra que j'essaye en boulettes, je n'y aurais pas pensé ...

Graphique a dit…

Oulala Colibri, si tu continue à faire des billets courts, on va te retrouver sur Twitter. Je n'ose y penser.

Tes beignets semblent très appétissants.